CPI : Gbagbo lorgne sur la Belgique

Par Jeune Afrique

Laurent Gbagbo au premier jour de son procès devant la CPI, le 28 janvier 2016, à La Haye. © Peter Dejong/AP/SIPA

En cas de liberté provisoire, Laurent Gbagbo ira vivre à Bruxelles auprès de sa femme et son fils.

Laurent Gbagbo séjournera à Bruxelles s’il est libéré provisoirement par la CPI début 2018. L’ex-chef de l’État ivoirien a choisi la Belgique pour rester au côté de son épouse, Nady Bamba, qui y réside en permanence avec leur fils, David Al Raïs Gbagbo.

Emmanuel Altit, conseil de Gbagbo, introduira d’ici fin décembre cette nouvelle demande de remise en liberté provisoire, le temps que l’équipe du procureur présente à la barre ses derniers témoins, dont le tiers a fait défaut.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici