RDC – États-Unis : Nikki Haley bientôt chez Joseph Kabila

Par Jeune Afrique

La représentante permanente des États-Unis aux Nations unies Nikki Haley, à New York lors de la 35e session du Conseils des Droits de l'homme le 6 juin 2017. © UN Photo / Jean-Marc Ferré

La représentante permanente des États-Unis aux Nations unies Nikki Haley séjournera du 26 au 28 octobre dans la capitale congolaise pour sa première visite en Afrique.

C’est lors de leur entretien, le 12 octobre à New York, que Léonard She Okitundu, chef de la diplomatie de la RD Congo, et Nikki Haley, représentante permanente des États-Unis aux Nations unies, ont arrêté les modalités du voyage à Kinshasa de la diplomate américaine. « Elle rencontrera le président Joseph Kabila le 27 octobre », confie She Okitundu à Jeune Afrique, qui précise que c’est en qualité d’« envoyée spéciale de Donald Trump » que Nikki Haley séjournera du 26 au 28 octobre dans la capitale congolaise pour sa première visite en Afrique.

Ces derniers mois pourtant, Haley avait multiplié les critiques contre le régime de Kabila, l’accusant de « ne rien faire » pour mettre fin aux tueries de civils dans le Kasaï et d’entraver le processus démocratique dans le pays. « Elle vient écouter, observer, se forger sa propre idée, puis faire un rapport objectif à Trump », espère She Okitundu.

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique