« Ouvrir la voix », d’Amandine Gay : un documentaire qui donne la parole aux femmes noires de France

"Ouvrir la voix" est sorti en France le 11 octobre © Amandine Gay/CC/Flickr

La réalisatrice afroféministe Amandine Gay a enfin réussi à diffuser son documentaire sur les écrans français.

Après des mois de lutte pour trouver des modes de financement, un distributeur, des dispositifs de communication, la réalisatrice afroféministe Amandine Gay peut finalement voir son documentaire Ouvrir la voix diffusé au cinéma.

Initialement présenté dans le cadre de projections-débats à un public dit de niche, ce film-témoignage qui donne la parole à 24 femmes noires de France va pouvoir rencontrer tous les publics. Du moins, c’est ce que l’on souhaite.

Pour la première fois, des femmes afro­descendantes, afropéennes, afro « tout court » – autant de dénominations qu’elles s’attribuent elles-mêmes pour mieux souligner leur multiplicité – sont portées à l’écran en gros plans fixes, sans artifices. Un moyen pour le spectateur de se concentrer sur le discours. Les oppressions et microagressions que subissent les femmes noires au quotidien sont au cœur de la narration. Pour autant, la réalisatrice évite l’écueil de la victimisation comme celui de la pensée unique.

L’éducation, la transmission, l’intégration, l’identité culturelle et sexuelle, la question des genres, la religion et même la dépression… Elle passe tout au crible ! Et montre comment l’entre-soi peut participer au débat collectif.

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique