Algérie : Kamel Daoud porte plainte pour diffamation contre Rachid Boudjedra

Par Jeune Afrique

Kamel Daoud, journaliste et écrivain originaire d’Oran. © Vincent FOURNIER/JA

Kamel Daoud, l’écrivain et journaliste auteur notamment de Meursault, contre-enquête, a déposé la semaine dernière une plainte pour diffamation auprès du tribunal d’Oran (sa ville d’origine, dans l’Ouest algérien), contre l’écrivain Rachid Boudjedra et son éditeur.

Dans son pamphlet Les Contrebandiers de l’Histoire, paru dernièrement aux Éditions Frantz Fanon, Rachid Boudjedra s’en prend avec une rare violence à des intellectuels algériens (Boualem Sansal, Wassyla Tamzali, Salim Bachi…). Il accuse notamment Kamel Daoud d’avoir été membre du Groupe islamique armé (GIA), qui sema la terreur en Algérie au cours des années 1990.

« [Porter] plainte contre un écrivain est une décision difficile, mais il faut assurer le principe de dignité pour chaque Algérien », explique Kamel Daoud. Celui-ci réclame des excuses publiques et le retrait, dans l’ouvrage, de « la phrase » qu’il juge « diffamatoire ».