Maroc : Salwa Akhannouch lance Yan&One, nouveau concept de boutique beauté connectée

Par - à Casablanca

Salwa Akhannouch. © DR/ Askal

La patronne et fondatrice d’Aksal, premier groupe de produits haut de gamme au Maroc, lance sa propre marque de cosmétiques.

Fendi, Ralph Lauren, La Martina… Les franchises collectionnées par le groupe Aksal durant les dix dernières années sont à l’image du prestige de sa présidente et fondatrice. Petite-fille d’un grand négociant de thé, Haj Ahmed Belfiqih, et épouse de l’une des plus grandes fortunes soussies du royaume, Aziz Akhannouch – patron du cinquième conglomérat du pays, Akwa Group, ministre depuis dix ans et leader de l’influent Rassemblement national des indépendants (RNI) –, n’est pas pour autant femme à se contenter du statut de « fille de » ou d’« épouse de ». Et a su mettre à profit son sens aigu des affaires.

Tournant

Le 28 octobre, Aksal, société de parquets devenue le premier groupe de vente au détail et de luxe au Maroc, devrait connaître un nouveau tournant stratégique. Salwa Akhannouch lance au sein de son centre commercial casablancais, Morocco Mall, sa première marque propre : Yan&One, un concept de beauty smart store (boutique connectée) mais aussi une marque de produits de beauté fabriqués dans des laboratoires au Maroc, en France, en Suisse ou aux États-Unis.

« Cela fait trois ans que nous travaillons sur ce projet ! Nous avons pris le temps de bien faire les choses : nous nous sommes entourés des meilleurs experts, avons noué des partenariats avec les labos les plus réputés, signé avec les plus prestigieuses marques, nous confiait Salwa Akhannouch il y a quelques mois. Avec Yan&One, le groupe Aksal franchit un nouveau palier : nous avons désormais l’ambition de devenir des créateurs de marque, tout en continuant à représenter nos partenaires. »

Le choix du nom de cette première marque est une ode à l’identité de cette Kahina du luxe que l’on surnomme au Maroc la « reine des franchises » : comme « One » dans la langue de Shakespeare, Yan signifie « numéro un » en tamazight.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici