« Réforme constitutionnelle » au Togo : une suggestion de l’OIF peu appréciée par Robert Dussey

Par Jeune Afrique

Robert Dussey, ministre des Affaires étrangères du Togo. © Vincent Fournier/J.A.

Le ministre togolais des affaires étrangères Robert Dussey n'a pas apprécié certains passages d'une note verbale qui lui a été adressée par l'Organisation Internationale de la Francophonie.

Alors qu’elle devait se rendre à Lomé le 25 septembre afin de rencontrer les protagonistes de la crise, une délégation de l’Organisation Internationale de la Francophonie s’est vu opposer une fin de non-recevoir par Robert Dussey. Le ministre togolais des Affaires étrangères n’a que modérément apprécié certains passages de la note verbale que lui avait fait parvenir l’organisation, dans laquelle celle-ci suggérait une « réforme constitutionnelle ».

Contacté par Jeune Afrique, Dussey assure avoir reporté cette mission car, ayant été prévenu seulement « deux jours à l’avance », il a estimé qu’elle « n’a[vait] pas été bien préparée ». La prochaine conférence ministérielle de la Francophonie est toujours prévue à Lomé, les 25 et 26 novembre.