Somalie : le piraterie, source d’inspiration de nombreux cinéastes

La prise d’otage du Maersk Alabama a inspiré le film Capitaine Phillips à Paul Greengrass en 2013 ©

Si « L’Homme aux bras de mer » de Simon Rochepeau et Thomas Azuélos est une bande dessinée inspirée du drame du Tanit, la piraterie somalienne a été régulièrement été portée à l'écran.

La piraterie dans les eaux somaliennes est un phénomène qui s’est développé à partir de 2005 et a fini par diminuer à partir de 2012-2013. Ponant, Playa de Bakio, Faina, Sirius Star, Maran Centaurus, Samho Dream, nombreux furent les navires pris d’assaut par des pirates qui prétendaient – pas toujours à tort – agir comme des gardes-côtes de leur pays.

La prise d’otage du Maersk Alabama a ainsi inspiré le film Capitaine Phillips à Paul Greengrass en 2013. Avant cela, en 2012, il y avait eu Stolen Seas, de Thymaya Payne, sur celle du navire danois CEC Future. Quant à Hijacking, sorti la même année, c’est un film de Tobias Lindholm qui raconte l’attaque du Rosen.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici