Cinéma – Stupid Things : être jeune et noir en Arkansas

Stupid Things s’inscrit dans la lignée des nombreux films évoquant les conditions de vie des Africains-Américains aux États-Unis. © DR

Stupid Things, le premier long métrage d'Amman Abbasi, sort le 27 septembre dans les salles de cinéma françaises.

Dayveon, jeune Noir de 13 ans, vit sans projets dans une petite ville de l’Arkansas profond où l’on s’ennuie ferme. Quand il rejoint le gang des Blood, celui-là même dont était membre son grand frère, mort récemment, il plonge dans un univers où règnent la violence et la délinquance, l’amitié et la solidarité…

Écrit, réalisé, monté, et produit par le jeune Américain d’origine pakistanaise Amman Abbasi, également auteur de la musique, ce premier long-métrage aux allures de documentaire joué par des acteurs non professionnels révèle un cinéaste prometteur. Qui, bien que proposant un récit manquant parfois d’épaisseur, sait créer une atmosphère hypnotique et faire exister ses personnages.

Stupid Things s’inscrit dans la lignée des nombreux films, souvent réussis et volontiers atypiques, évoquant les conditions de vie des Africains-Américains aux États-Unis.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici