Tunisie : Materi, le gendre de Ben Ali, négocie avec Ghannouchi son retour au pays

Par Jeune Afrique

Le gendre de Ben Ali Sakr el-Materi. © JA

Après cinq ans d'exil aux Seychelles, Sakr el-Materi aimerait rentrer en Tunisie. Pour cela, il a rencontré Rached Ghannouchi, le chef du parti islamiste Ennahdha, a qui il a transmis ses conditions.

Condamné par la justice tunisienne et visé par un mandat d’Interpol, Sakhr el-Materi, gendre de l’ancien président Ben Ali, négocie son retour en Tunisie après avoir demandé à bénéficier du processus de justice transitionnelle géré par l’Instance Vérité et Dignité (IVD).

Exilé depuis 2012 aux Seychelles, dont il est devenu citoyen, il a discrètement rencontré Rached Ghannouchi, président du parti Ennahdha, et son gendre, Rafik Bouchlaka, dans une villa non loin de Doha (Qatar).

À ses interlocuteurs, qu’il connaît depuis leur exil à Londres, et afin de ne pas subir les mêmes déboires que son beau-frère, Slim Chiboub, il a posé deux conditions préalables à un éventuel retour : n’utiliser qu’un seul canal pour négocier avec le gouvernement tunisien, et que sa détention n’excède pas trois mois.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici