Liberia : « Mister George » en tournée

Par Jeune Afrique

En pleine épidémie d'Ebola, Georges Weah est devenu en décembre 2014 sénateur de la province de Montserrado. © Rebecca Blackwell/AP/SIPA

L'ancien footballeur international libérien George Weah, candidat à la prochaine élection présidentielle, profite des dernières semaines de campagne pour rendre visite aux chefs d'Etat des pays voisins et voyager en Europe.

À trois semaines du premier tour de la présidentielle du 10 octobre, dont il est l’un des favoris, George Weah multiplie les rencontres de haut niveau chez les francophones. Après s’être assuré du soutien du président ghanéen, Nana Akufo-Addo, en février, puis de celui du Togolais Faure Gnassingbé à la mi-août, l’ex-star internationale du football a rendu visite à Alpha Condé. Le 23 août, lors d’un déjeuner à Conakry, le Ballon d’Or 1995 a évoqué la transition politique au Liberia au cas où il remporterait l’élection et assuré au chef de l’État guinéen, par ailleurs président en exercice de l’UA, qu’il garantirait une immunité judiciaire à Ellen Johnson-Sirleaf, la présidente sortante.

Le 1er septembre, « Mister George » a rencontré le Congolais Denis Sassou Nguesso dans son village natal d’Oyo, puis le Burkinabè Roch Marc Christian Kaboré à Ouaga, le 11. Le candidat a prévu un déplacement en Europe les 25 et 26 septembre : à Paris, il devrait être reçu à l’Élysée par Franck Paris, le responsable de la cellule Afrique, et à Bruxelles par des membres de la Commission européenne.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici