Fermer

Togo : pourquoi Faure n’était pas à Abidjan

Par Jeune Afrique

Le président togolais Faure Gnassingbe au Nigeria, le 29 mai 2015. © Sunday Alamba/AP/SIPA

Le président togolais a dû s'absenter du Forum sur la révolution verte en Afrique, le 6 septembre à Abidjan. Son premier ministre, Komi Klassou, l'a remplacé auprès d'Alassane Ouattara.

Confronté à des manifestations dans son pays, Faure Gnassingbé, le chef de l’État togolais, qui préside par ailleurs la Cedeao, a annulé sa visite à Abidjan, où il était attendu le 6 septembre.

Komi Klassou, son Premier ministre, l’a remplacé à la septième édition du Forum sur la révolution verte en Afrique, au Sofitel Hôtel Ivoire. Ce dernier s’est rendu au palais présidentiel dans l’après-midi afin d’exposer la situation à Alassane Ouattara, qui était entouré d’Amadou Gon Coulibaly, son Premier ministre, de Hamed Bakayoko, son ministre de la Défense, et de Fidèle Sarassoro, directeur de cabinet de la présidence.