Livres : La maison andalouse, de Waciny Laredj

« La maison andalouse » est le dernier livre de Waciny Laredj. © DR

Dans son dernier ouvrage intitulé « La maison andalouse », Waciny Laredj retrace cinq siècles d'histoire entre l'Espagne et l'Algérie.

En 1570, Sid Ahmed ben Khalil, dit « Galileo », musulman d’Espagne, est expulsé de son Andalousie natale. C’est à Alger, où le rejoint sa femme Soltana, qu’il construira pour elle la maison de leurs rêves et consignera le récit de sa vie. Pendant cinq siècles, les générations vont se succéder dans la bâtisse, tandis que l’Algérie passera de la domination ottomane à la colonisation française, puis au socialisme, avant de faire face à la montée de l’islamisme.

À travers l’héritage algérien et andalou

Les descendants de Galileo, persuadés comme lui que « les maisons abandonnées meurent orphelines », auront à cœur de préserver leur demeure et les écrits de leur ancêtre, même quand les tribulations politiques les auront transformés en simples serviteurs du lieu. Un combat inégal que Mourad Basta sera le dernier à mener. Bien que d’un abord difficile, jonglant entre les narrateurs et les époques, La maison andalouse, le dernier ouvrage de Waciny Laredj, est à conseiller aux amateurs d’histoire algérienne et espagnole. À travers la saga de cette famille, mais aussi les transformations architecturales que subit la bâtisse, ce sont cinq cents ans de régimes politiques qui y sont examinés sans concession.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici