Côte d’Ivoire : ce que tramaient les assaillants de l’École de police d’Abidjan

Par Jeune Afrique

Des policiers en Côte d'Ivoire. © Sunday Alamba/AP/SIPA

L’enquête sur l’attaque de l’École de police d’Abidjan, perpétrée dans la nuit du 19 au 20 juillet, progresse.

Des documents saisis par des militaires, lors de l’interpellation de l’un des assaillants à Yopougon (Abidjan), moins d’une semaine après les faits, ont fourni de précieuses informations aux gendarmes de la Brigade de recherche du Plateau chargés de l’enquête pour le compte du commissaire du gouvernement.

Dans ces documents se trouvent deux projets de discours destinés à être lus à la télévision nationale, au nom d’une Division Nationale pour la Défense Du Territoire (DNDT). Des brassards frappés du logo DNDT ont aussi été retrouvés dans l’un des véhicules ayant servi à l’attaque. L’un des assaillants a reconnu avoir arboré son brassard ce jour-là.

Toujours selon ces documents, ces hommes avaient prévu de mettre en place un Conseil national pour la souveraineté et la dignité de la Côte d’Ivoire (CNSD-CI) avec l’esquisse d’un gouvernement.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici