Rwanda, hub des technologies de l’information

Par - Envoyé spécial à Kigali

Dans le FabLab, un « CNC Shopbot » reproduit le modèle créé sur ordinateur. © CYRIL NDEGEYA pour JA

Depuis plusieurs années déjà, Kigali est passée à l’heure de l’économie 2.0. Découverte de l'un des incubateurs de start-up les plus connus de la capitale rwandaise.

Un petit clic pour un véritable déclic, matérialisé par les différents incubateurs de start-up qui voient le jour à travers le pays. Le kLab (Knowledge Lab) est le plus ancien d’entre eux. Créé en 2012, en plein cœur du nouveau quartier d’affaires de la capitale, ce laboratoire est aujourd’hui le point de passage obligé des geeks de Kigali.

« L’objectif est d’aider les gens à concrétiser leurs idées dans le domaine des nouvelles technologies. De leur donner le goût de l’entrepreneuriat et le sens de l’initiative », explique Aphrodice Mutangana, qui ne semble pas en manquer. À 31 ans, cet ingénieur agronome de formation a lancé un espace de rencontre unique en son genre et qui, fort de son succès dans la capitale, vient d’ouvrir deux antennes en province, à Kibuye et à Butare.

Chaque jour, plusieurs dizaines de jeunes profitent de la gratuité des lieux et de la connexion internet pour venir développer leurs projets. « Plus de 50 000 personnes sont passées dans nos locaux en 2016 », affirme Aphrodice, qui a pu compter sur le soutien de l’État pour trouver les locaux et sur celui de la coopération japonaise pour le financement.

Le kLab a déjà contribué à la création d’une soixantaine de sociétés. Parmi ces fleurons figurent AC Group, qui a développé une carte de paiement pour les transports publics, ou Safe Motos, qui applique le système Uber aux deux-roues. Aphrodice Mutangana propose également des séances de formation ouvertes aux enfants âgés de 9 à 16 ans, « pour les initier à l’informatique ». Au kLab, le futur se conjugue bien au présent.

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique