Santé des présidents : Paul Kagame, sous contrôle

Par Jeune Afrique

Paul Kagame, président de la République du Rwanda, le 21 avril 2012, lors d'une interview accordée à Jeune Afrique au siège de la présidence. © Vincent Fournier/JA

Certains courent, d'autres nagent, tous ou presque font des visites médicales régulières. Mais quels que soient leur âge et leur forme, les présidents africains répugnent à dévoiler leur état de santé. Jeune Afrique vous propose un check up continental de ceux qui nous gouvernent.

Aucune pathologie – si ce n’est parfois quelques céphalées – et une discipline de vie sans accrocs. Le président rwandais, 59 ans, n’a jamais fumé, ne boit pas d’alcool et ne goûte guère aux joies de la table. « Je mange ce que l’on me sert, mais je n’en éprouve aucun plaisir particulier », confie-t‑il.

Ajoutez à cela la pratique en amateur du tennis, des bilans de santé réguliers (en Allemagne), du jogging en compagnie de ses gardes du corps et un temps de sommeil minuté. La santé de Kagame est conforme à son image : sous contrôle permanent.

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique