Santé des présidents : Alpha Condé, pas d’excès

Par Jeune Afrique

Alpha Condé (Guinée), président de la République à Paris, le 30 juin 2012. © Vincent Fournier/Jeune Afrique

Certains courent, d'autres nagent, tous ou presque font des visites médicales régulières. Mais quels que soient leur âge et leur forme, les présidents africains répugnent à dévoiler leur état de santé. Jeune Afrique vous propose un check up continental de ceux qui nous gouvernent.

Mais comment fait-il pour bouger autant, fatiguer son entourage et se jouer des décalages horaires à sept mois de ses 80 ans ? Comme Abdoulaye Wade, Alpha Condé mange peu, dort bien et soigne sa forme.

Au palais de Sékoutoureya, à Conakry, le président guinéen fait des exercices chaque jour avec un coach sportif venu des États-Unis et, lorsqu’il s’octroie des vacances, en Tunisie ou en Italie (comme ce fut le cas en ce mois d’août, non loin de Pérouse, en Ombrie), cures thermales et remise en forme sont au menu.

Quand il passe par Paris, le professeur manque rarement de consulter son ami le Dr Soly Bensabat, spécialiste de médecine préventive et patron de Paris Prévention, l’un des centres de check-up les plus courus de la capitale.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici