Santé des présidents : Muhammadu Buhari, à vos paris !

Muhammadu Buhari, président du Nigeria © Cliff Owen/AP/SIPA

Certains courent, d'autres nagent, tous ou presque font des visites médicales régulières. Mais quels que soient leur âge et leur forme, les présidents africains répugnent à dévoiler leur état de santé. Jeune Afrique vous propose un check up continental de ceux qui nous gouvernent.

Abuja House, l’ambassade nigériane située dans le quartier londonien huppé de Campden Hill, fait désormais office de bureau présidentiel pour Muhammadu Buhari. Il y reçoit nombre de visiteurs, dont, le 4 août, l’archevêque de Canterbury, Justin Welby.

Vêtu de noir, tout sourire, Buhari ne semble pas à l’agonie. Pourtant, depuis le 7 mai et son départ précipité pour, au départ, une simple otite, le chef de l’État nigérian, 74 ans, n’a pas remis les pieds dans sa capitale, où la conduite des affaires a été confiée à son vice-président, Yemi Osinbajo.

Cette vacance du pouvoir n’est pas sans rappeler celle de l’ancien président Umaru Yar’Adua, décédé le 5 mai 2010 des suites « d’une longue maladie cardiaque ». De novembre 2009 à février 2010, il s’était fait soigner en Arabie saoudite avant de rentrer, de donner les clés de l’Aso Rock à Goodluck Jonathan et de s’éteindre.

Il est par exemple possible de parier de l’argent sur la date de son retour auprès d’un bookmaker en ligne

Aujourd’hui, personne ne sait vraiment de quoi souffre Buhari, mais le feuilleton passionne. Il est par exemple possible de parier de l’argent sur la date de son retour auprès d’un bookmaker en ligne. Dans le cadre de ses fonctions de président en exercice de l’Union africaine, le leader guinéen Alpha Condé a appelé ses concitoyens à faire une prière pour le bon rétablissement de son homologue.

L’institution a d’ailleurs décidé de nommer Buhari « champion de la lutte contre la corruption » pour 2018. Touché, ce dernier a écrit, le 25 juillet : « Je fais des progrès satisfaisants et, dès que les médecins me l’auront conseillé, j’irai reprendre mes fonctions et continuer de servir le peuple nigérian qui m’a élu et prie tous les jours pour mon rétablissement. »