Fermer

Tunisie : Habib Essid revient en grâce

Par Jeune Afrique

L'ex-Premier ministre Habib Essid et le président tunisien Béji Caïd Essebsi, le 23 janvier à Tunis. © © Hassene Dridi/AP/SIPA

Habib Essid pourrait bien retrouver une place au sein du pouvoir en tant que conseiller à la présidence de Béji Caïd Essebsi.

Béji Caïd Essebsi a profité de la cérémonie de remise du grand cordon de la République à Habib Essid, le 25 juillet, pour s’entretenir avec lui en privé. Selon des sources au Palais, le chef de l’État a proposé à l’ancien chef du gouvernement un poste de conseiller à la présidence et lui a confié que, pour le limoger en 2016, il s’était fondé sur des indicateurs économiques qu’on lui avait transmis mais qui se sont révélés erronés et sur des propos qu’on lui avait prêtés à tort.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro