Fermer

Côte d’Ivoire : Houphouët et ses héritiers

Par Jeune Afrique

Félix Houphouët-Boigny a incarné la vie politique ivoirienne pendant un demi-siècle. © Capture d'écran / Youtube

La Fondation Félix-Houphouët-Boigny a engagé une série de consultations afin de mieux organiser les célébrations du vingt-cinquième anniversaire de la mort de l’ancien président, qui s’étendront tout au long de l’année 2018 et culmineront le 7 décembre.

Son secrétaire général, Jean-Noël Loucou, historien et ex-directeur de cabinet d’Henri Konan Bédié, a demandé à Franck Hermann Ekra de réaliser une enquête portant sur le souvenir que laisse le père de l’indépendance.

Le travail de ce consultant en stratégies d’images proche du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) sera présenté lors des célébrations – sur lesquelles le PDCI compte pour marquer les esprits peu après son congrès (prévu pour octobre 2018) et à moins de deux ans de la présidentielle.

Pas sûr que le Rassemblement des républicains (RDR) du président Alassane Ouattara, qui revendique également l’héritage d’Houphouët, voie cela d’un très bon œil…

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro