Gabon : Marie-Madeleine Mborantsuo se fait désirer

Par Jeune Afrique

Marie-Madeleine Mborantsuo © David Ignaszewski pour JA

Marie-Madeleine Mborantsuo ne compte pas quitter son poste à la Cour constitutionnelle gabonaise avant la fin de son mandat. Elle préside l'instance depuis sa création, en 1991.

Alors que la presse la verrait bien intégrer le gouvernement postdialogue, la juge Marie-Madeleine Mborantsuo n’a pas l’intention, selon ses proches, de quitter la Cour constitutionnelle avant le terme de son mandat, en octobre 2019.

À partir de cette date, « MMM », qui n’aura pas encore atteint l’âge de la retraite, sera, disent-ils, disponible pour toute fonction où son expérience serait requise…

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici