Fermer

Renouvellement au sein de la Cedeao : la guerre des places est lancée

Par Jeune Afrique

Le Béninois Marcel de Souza, président de la commission de la Cedeao. © Olamikan Gbemiga/AP/SIPA

En marge du sommet de l’UA, les représentants des États membres de la Cedeao ont ferraillé à huis clos toute la journée du dimanche 2 juillet sur la question du renouvellement (prévu pour février 2018) de la présidence et de tous les commissaires de l’organisation ouest-africaine.

Le nombre de ces derniers passant de 15 à 9, les rivalités n’en sont que plus aiguisées… L’actuel président de la Commission, le Béninois Marcel de Souza, a proposé trois options : deux d’entre elles consisteraient à confier la présidence au Bénin, la troisième, à la Gambie. Soutenu par une partie des pays de la Cedeao, qui soupçonnent de Souza de vouloir se maintenir à son poste, Abidjan ne l’entend pas de cette oreille et demande que la présidence soit transmise selon l’ordre alphabétique.

Après le Bénin, ce serait au tour de la Côte d’Ivoire (le Cap-Vert n’étant pas à jour de ses cotisations). Faute de consensus, la question sera tranchée par les chefs d’État lors du sommet de Lomé, en décembre.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro