Maroc-Polisario : quand Abuja joue les médiateurs

Par Jeune Afrique

Geoffrey Onyeama au Maroc le 15 mai 2017 © Abdeljalil Bounhar/AP/SIPA

Lors du dernier sommet de l’UA, Geoffrey Onyeama, le ministre nigérian des Affaires étrangères, a mené une délicate médiation entre le Maroc et le Polisario, qui s’affrontaient sur un rapport portant sur les droits de l’Homme – le royaume en rejetait certains passages, jugés hostiles à sa souveraineté sur le Sahara.

Marocains et Sahraouis refusant de se voir, Onyeama a reçu les deux délégations séparément dans la nuit du 1er au 2 juillet et a rédigé en quelques heures un texte de compromis. Depuis la visite de Mohammed VI à Abuja (décembre 2016) et les mégaprojets lancés à cette occasion, le Nigeria, qui reconnaît le Polisario, se montre moins hostile envers Rabat.

« Ses responsables sont très pragmatiques. Ils sont crédibles dans leur rôle de médiateurs », confie une source diplomatique marocaine.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici