Fermer

Union Africaine, mode d’emploi : comment la « troïka » va fonctionner

Au siège de l’Union africaine, à Addis-Abeba. © Xinhua/Pan Siwei/SIPA

Comment l'Union Africaine va t-elle fonctionner ces trois prochaines années ? Une troïka s'est installée pour permettre à l’organisation de gagner en autorité et en continuité.

Avec la réforme adoptée par les chefs d’État et de gouvernement en janvier dernier, l’UA cherche avant tout un surcroît d’efficacité, alors qu’aujourd’hui seulement 2 % de ses décisions sont réellement mises en œuvre. Une troïka a d’ores et déjà été installée afin de permettre à l’organisation de gagner en autorité – et en continuité.

Elle est constituée du président en exercice de l’UA, de son prédécesseur en 2016 et de son successeur – soit, actuellement, le Guinéen Alpha Condé, le Tchadien Idriss Déby Itno et le Rwandais Paul Kagame. L’élection de ce dernier à la tête de l’UA lors du prochain sommet, en janvier 2018, fait en effet consensus.

L’UA souhaite aussi réduire le nombre de ses grands-messes et ne réunir l’ensemble des dirigeants du continent qu’une fois par an, au lieu de deux fois aujourd’hui. La durée du sommet serait par ailleurs ramenée à une seule journée. La mesure ne sera toutefois pas mise en place avant 2019. L’an prochain, les dirigeants du continent ont donc prévu de se retrouver en Éthiopie en janvier, puis en Mauritanie en juin.