Fermer

Affaire BGFI : deux avocats pour Jean-Jacques Lumumba

Par Jeune Afrique

Jean-Jacques Lumumba, petit-neveu de Patrice Lumumba et ancien cadre de la Banque BGFI, en région parisienne le 20 décembre 2016. © Vincent Fournier / JA

Résidant en France, Jean-Jacques Lumumba avait en 2016 fait fuité des documents internes de la BGFI. Dans le cadre de cette affaire, il se verra défendu par deux avocats.

Jean-Jacques Lumumba, le petit-neveu du héros de l’indépendance congolaise, réfugié en France, sera défendu par deux figures du barreau de Paris et Bruxelles : Me William Bourdon, qui plaide contre « Teodorín » Obiang Nguema Mangue dans l’affaire des « biens mal acquis », et Me Georges-Henri Beauthier, conseil des parties civiles dans l’enquête belge sur les « disparus du Beach » de Brazzaville.

S’estimant victime de harcèlement de la part de son employeur, la banque BGFI, qui lui donnait, selon lui, des ordres contraires à sa conscience, Lumumba avait quitté Kinshasa et son poste à la mi-2016. Il avait ensuite remis des documents internes de la BGFI au quotidien belge Le Soir. Les deux avocats disent vouloir assurer sa « protection physique et juridique » et « le faire indemniser du préjudice subi ».

L’interview exclusive accordée à Jeune Afrique par Jean-Jacques Lumumba en décembre 2016


Interview exclusive de Jean-Jacques Lumumba par Jeuneafriquetv