Fermer

Burkina : Thomas Sankara et les tombes mystérieuses

Par Jeune Afrique

Thomas Sankara, le 26 février 1987 © Archives J.A.

Le Comité international pour le mémorial Thomas Sankara a découvert de nouvelles tombes au Conseil de l'entente, où Thomas Sankara et ses compagnons ont été assassinés le 15 octobre 1987. Le juge en charge de l'enquête devrait être saisi prochainement.

Fin juin, après l’annonce que les résultats de la contre-expertise ADN sur les restes présumés du capitaine Sankara ne se sont pas révélés concluants, le Comité international pour le mémorial Thomas Sankara a fait savoir que des tombes avaient été découvertes lors de récents relevés topographiques effectués au Conseil de l’entente, là où le président et douze de ses compagnons furent assassinés le 15 octobre 1987.

De nouvelles auditions à venir

Selon un membre du Comité, ces tombes se trouvent à l’extrémité sud du site, qui était inaccessible jusqu’à l’arrestation du général Gilbert Diendéré (l’ex-bras droit de Blaise Compaoré) après son putsch manqué de septembre 2015. Le 23 juin, les membres du Comité, reçus par le président Roch Marc Christian Kaboré, lui ont fait part de cette découverte.

Visiblement surpris, ce dernier leur a promis que des mesures seraient prises pour élucider ce mystère. Le juge d’instruction militaire François Yaméogo, chargé de l’enquête sur l’assassinat de Sankara, devrait donc être prochainement saisi. Plusieurs personnalités déjà inculpées dans le dossier Sankara, à commencer par Diendéré, pourraient également être entendues.