Fermer

Maroc : Adnane Remmal, prix du public de l’inventeur européen

Le scientifique dans son laboratoire de Fès. © HEINZ TROLL/EPO

Les travaux de ce biologiste marocain sur des alternatives aux antibiotiques lui ont valu les prix les plus prestigieux, en Afrique comme en Europe.

Une nouvelle consécration pour le professeur Adnane Remmal. Le chercheur marocain s’est vu décerner, le 15 juin, le prix du public de l’inventeur européen 2017, lors d’un événement organisé à Venise par l’Office européen des brevets (OEB). « L’innovation d’Adnane Remmal peut non seulement potentiellement sauver des vies, mais aussi offrir un nouvel outil dans la lutte contre la menace croissante des microbes résistant aux antibiotiques », a déclaré Benoît Battistelli, président de l’OEB, lors de l’annonce des finalistes de ce prix renommé.

L’invention du professeur Remmal, développée dans son laboratoire de l’université de Fès, où il pilote une équipe de chercheurs depuis trente ans, est un traitement qui se pose comme une alternative aux antibiotiques.

L’innovation d’Adnane Remmal peut offrir un nouvel outil dans la lutte contre les microbes résistant aux antiobiotiques

À l’origine de ce travail de recherche, un constat : « Quand je suis revenu au Maroc en 1988 après un doctorat en France, des amis cardiologues m’ont expliqué qu’ils pouvaient réaliser des prouesses chirurgicales, mais qu’ils perdaient parfois des patients à cause d’infections bénignes sur lesquelles les antibiotiques n’avaient plus de prise à cause d’une trop forte résistance des malades. J’ai alors décidé de centrer mes recherches sur ce domaine. »

Avant d’en arriver à ce traitement, qu’il compte mettre sur le marché avant la fin de l’année avec la société pharmaceutique Sothema, le biologiste avait développé une solution semblable pour les animaux d’élevage. Une découverte déjà récompensée, en 2015, par le prix de l’innovation pour l’Afrique délivré par l’African Innovation Foundation.