Toujours pas d’Africain à la tête de l’OMT

Mideast Egypt Tourism ©

Sauf surprise – mais personne n’y croit au siège de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), à Madrid –, c’est Zurab Pololikashvili qui devrait être confirmé secrétaire général lors de l’assemblée générale prévue en septembre à Chengdu, en Chine.

Le Géorgien est sorti vainqueur du vote du conseil exécutif de l’organisation face à ses huit concurrents, dont deux Africains, le Seychellois Alain Saint-Ange et le ministre zimbabwéen du Tourisme, Walter Mzembi.

Arrivé en tête au premier tour, ce dernier a échoué de peu au second, avec 15 voix contre 18 pour son opposant. Si des accusations de collusion – voire de corruption – ont émergé dans la presse à l’encontre du Géorgien, Taleb Rifai, actuel secrétaire général, fait savoir, « en tant que garant du bon déroulement du scrutin », que celui-ci « s’est déroulé de manière juste et transparente, et qu’il n’y a aucune raison que l’assemblée générale ne confirme pas sa nomination ».

Et le Jordanien de rappeler que si aucun Africain n’a été élu à ce poste, celui-ci a également toujours échappé aux Asiatiques.

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique