Fermer

« Kamelemba », le clip d’Oumou Sangaré qui fait débat

Extrait du clip Kamelemba, d'Oumou Sangaré. © Capture d'écran/Youtube/Oumou Sangare vevo

Sortie le 7 juin, la vidéo d’un des meilleurs titres de l’album, « Kamelemba », a suscité la polémique sur Internet. La chanson met en garde les jeunes filles contre la fourberie des beaux parleurs et des coureurs de jupons.

Mais le clip, pour beaucoup de fans, ne reflète ni le sens ni la dimension africaine du single. Il montre plutôt, pour une internaute, « des filles fortes et indépendantes ». Tourné dans le Johannesburg des buildings par le réalisateur Chris Saunders, qui travaille entre l’Afrique du Sud et la France, avec une chorégraphie signée Carmel Loanga, d’origine gabonaise mais également établie à Paris, il présenterait une image aseptisée du continent, correspondant aux clichés européens.

 

 

« Où est la culture africaine dans tout ça ? » interroge un fan. Tandis qu’une autre interpelle la chanteuse : « Ce qui me ferait plaisir, c’est qu’elle implique nos danseuses maliennes contemporaines. » Interrogée sur ces points, Oumou Sangaré reconnaît une erreur de casting.

Nous allons partir à Miami pour faire un autre clip avec une équipe africaine

« Ceux qui comprennent la chanson voulaient voir autre chose, et ils ont raison. Nous allons partir à Miami pour faire un autre clip avec une équipe africaine, et des vrais coureurs de jupons ! » On s’étonne de la destination. « Les play-boys maliens vont partout, rigole la diva. Il y en a en Floride, au pôle Nord, même ! »