Fermer

Tunisie : Ridha Chalghoum, le joker de Youssef Chahed

Par Jeune Afrique

Le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed, le 6 décembre 2016. © Hassene Dridi/AP/SIPA

En s’adjoignant les services de Ridha Chalghoum, 55 ans, ancien ministre des Finances (2010-2011), Youssef Chahed, le chef du gouvernement, a musclé son staff.

Jusque-là conseiller économique du président Béji Caïd Essebsi, Chalghoum devient directeur de cabinet, avec rang de ministre, et remplace Hédi Mekni, qui, lui, hérite du Secrétariat général du gouvernement. Chalghoum avait été « prêté » par Carthage à Chahed après sa désignation, en août 2016, pour l’aider à sélectionner les CV et à réaliser le casting gouvernemental. Il avait aussi travaillé sur les éléments de langage du discours d’investiture devant l’Assemblée des représentants du peuple.

Son rôle et son influence avaient suscité de telles jalousies au sein de la garde rapprochée de Chahed qu’il avait dû retourner à la présidence. Aujourd’hui, la donne a changé. Le chef du gouvernement, qui a constaté les limites de son équipe, cherchait un directeur de cabinet politique capable de cadrer l’activité des ministres.