Fermer

Mali : l’avocat français Marcel Ceccaldi consulté sur le projet de nouvelle Constitution

Par Jeune Afrique

L'avocat Marcel Ceccaldi. © Virginia Mayo/AP/SIPA

Plusieurs personnalités ont participé à la rédaction du projet controversé de nouvelle Constitution. Parmi eux, l'avocat Marcel Ceccaldi qui a notamment défendu Seif el-Islam Khadafi ou le coupe Gbagbo.

Cet habitué du continent a été sollicité fin 2016 par son confrère malien Kassoum Tapo, à l’époque conseiller du président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) chargé de la révision constitutionnelle. « Nous avons fait appel à lui pour ses compétences », explique Tapo, vieille connaissance de Me Ceccaldi et aujourd’hui ministre chargé de la Réforme de l’État. Joint par JA, l’avocat français confirme avoir planché sur ce projet moyennant honoraires.

Entre fin 2016 et début 2017, il a ainsi fait plusieurs voyages à Bamako, où il a été reçu par IBK. Ce n’est pas la première fois que Me Ceccaldi offre ses services en matière de révision constitutionnelle sur le continent : mi-2016, il avait travaillé sur le projet de la Constitution bissau-guinéenne à la demande du Premier ministre, Baciro Dja.