Maroc : les istiqlaliens hostiles à Hamid Chabat fourbissent leurs armes

Par Jeune Afrique

Nizar Baraka incarne aujourd’hui, aux yeux d’une large frange d’istiqlaliens l’homme providentiel appelé à mettre fin à la parenthèse Chabat. © Hassan Ouazzani pour JA

Le soir du 20 juin, plusieurs membres du comité exécutif de l'Istiqlal s'étaient donné rendez-vous chez Hamdi Ould Rachid. Nizar Baraka, candidat au poste de secrétaire général, était présent.

C’est dans la villa rbatie du très influent Hamdi Ould Rachid que plusieurs membres du comité exécutif de l’Istiqlal s’étaient donné rendez-vous le soir du 20 juin. Fait marquant de cette rencontre informelle : la présence de Nizar Baraka, candidat au poste de secrétaire général.

Une confirmation – si besoin était – du soutien que les dirigeants istiqlaliens hostiles à Hamid Chabat apportent au petit-fils d’Allal El Fassi. Pendant ce temps, Chabat continue ses manœuvres pour reporter la date du congrès du Parti, qui doit se tenir du 21 au 23 juillet. Une réunion préparatoire, initialement prévue le 17 juin, a été décalée au 1er juillet.

Les caciques réunis chez Hamdi Ould Rachid ont discuté des mesures à prendre pour contrer les tentatives du clan Chabat. Une reprise des hostilités entre les deux courants n’est pas exclue après la trêve du ramadan.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici