Gabon : les « visiteurs » de Guido Santullo

Mr. Guido Santullo en Italie le 27 avril 2017. © M. d’Antonio pour JA

Aux enquêteurs gabonais de la Direction générale de la contre-ingérence, un ancien employé de Sericom a déclaré qu’à chaque visite de Guido Santullo au Gabon le directeur administratif et financier du groupe avait pour instruction de mettre à disposition une enveloppe de 250 millions de F CFA, destinés à la « réception et à l’entretien des personnalités » ainsi qu’à la « visite des chantiers ».

Visiteurs réguliers de Santullo, les ministres Magloire Ngambia et Étienne Ngoubou, ainsi que Landry Patrick Oyaya, ex-DGA de l’ANGTI, tous trois en prison. Mais aussi des ministres en poste : Yves Fernand Manfoumbi (Agriculture), Léon Nzouba (Santé), Françoise Assengone Obame (déléguée à l’Agriculture) et le DG du Cadastre, Auguste Akomezogho.

Par ailleurs, les cadres financiers de Sericom confirment que l’entrepreneur n’a préfinancé que deux chantiers, celui de Tchibanga-Mayumba et celui du pont sur la Banio. Tous les autres ont été financés par l’État.

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique