Fermer

Étudiant à l’université George-Washington, Faure Gnassingbé se fait discret

Faure Gnassingbé, chef de l’État togolais, au siège de la présidence à Lomé, le 6 avril 2015. © Vincent Fournier pour JA

Après être passé par l’université Paris-Dauphine, Faure Gnassingbé est arrivé à l’université George-Washington en 1992 pour y préparer un MBA. Il avait à peine 25 ans. Le Togo traversait à l’époque, après la conférence nationale souveraine, une profonde crise politique et économique.

Dans la capitale américaine, Faure Gnassingbé choisit de passer inaperçu parmi les centaines d’étudiants africains. « Il ne se montrait pas dans les coins les plus courus par la jet-set des étudiants africains à DC », se souvient un ancien pensionnaire de l’université du district de Columbia qui l’a côtoyé entre 1992 et 1997. De ce fait, lorsqu’il accède au pouvoir, en 2005, ses détracteurs mettent en doute sa scolarisation à la prestigieuse université américaine.

Une passion pour les beaux costumes

Pendant ses cinq années passées aux États-Unis, il est resté peu visible dans les boîtes de nuit et les grands restaurants de Washington, contrairement aux autres « fils de » expatriés. Seule sa passion pour les beaux costumes pouvait trahir un peu son origine sociale. Une habitude qui ne l’a pas quitté depuis.