Fermer

Algérie : scandale à la sextape chez Naftal

Par Jeune Afrique

Une station services Naftal à Bridja, commune de Staoueli, Zeralda, dans la wilaya d'Alger. © Habib Kaki/CC/Wikimedia Commons

Victime d’un chantage à la sextape, Hocine Rizou, PDG de Naftal, filiale du géant pétrolier Sonatrach, a été démis de ses fonctions le 31 mai.

La veille, il confiait à l’un de ses amis son désir de démissionner, en dépit du refus de sa hiérarchie. La vidéo, qui dure une vingtaine de minutes, a été tournée à l’insu de Rizou par un dirigeant de Naftal. Furieux de s’être fait évincer d’un contrat, l’employé indélicat l’a envoyée par e-mail aux cadres de l’entreprise.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro