Essai : quand Christian Seignobos dessine le bassin du lac Tchad

12466.HR.jpg © Christian Seignobos/IRD Éditions/Parenthèses

Le géographe Christian Seignobos a parcouru durant cinquante an le bassin du lac Tchad, un crayon à la main. Le résultat s'intitule « Des mondes oubliés. Carnets d'Afrique ».

En cette époque d’immédiateté et de course à l’échalote, se donner le temps de dessiner le monde peut apparaître aux yeux de beaucoup au mieux comme un passe-temps, au pire comme une perte de temps. Et pourtant ! Avec Des mondes oubliés. Carnets d’Afrique, le géographe Christian Seignobos livre un ouvrage majeur sur le bassin du lac Tchad, qu’il a arpenté cinquante années durant, l’œil attentif et le crayon à la main.

La diversité de ses objets d’étude – l’architecture, les savoirs paysans, la faune et la flore, l’élevage, les migrations – couplée à la précision maniaque de son trait restituent mieux que n’importe quelle photo numérique prise à la va-vite un environnement transformé et utilisé par l’homme.

Mêlant histoire et géographie, biologie et anthropologie, à mille lieues de tout point de vue touristique ou exotique, Seignobos signe là un document patrimonial essentiel.