Chine : quand Pékin déjoue les attaques de la CIA

Le président chinois Xi Jinping à Washington en septembre 2015. © Evan Vucci/AP/SIPA

Selon le New York Times, le gouvernement chinois aurait systématiquement déjoué les opérations de la CIA sur son sol. Entre 2010 et 2012, 18 ou 20 agents américains auraient ainsi été tués ou faits prisonniers.

De 2010 à 2012, le gouvernement chinois a systématiquement déjoué les opérations de la CIA sur son sol, tuant ou emprisonnant 18 ou 20 agents, a priori des ressortissants chinois qui travaillaient pour les Américains. Selon le New York Times, qui vient de révéler l’affaire, l’Agence aurait ainsi subi l’un des plus graves revers de son histoire récente.

Selon trois responsables américains cités par le quotidien new-yorkais, l’un de ces espions a été exécuté par balles dans la cour d’un bâtiment gouvernemental, devant ses collègues. Effet dissuasif garanti.

La Chine fait preuve d’une agressivité croissante dans ses activités d’espionnage aux États-Unis

La CIA, bien sûr, s’interroge sur les raisons d’un tel désastre. Certains pensent qu’il y a une taupe en son sein. D’autres, que les Chinois sont parvenus à détourner à leur profit les canaux que l’Agence utilise pour communiquer avec ses espions.

Parallèlement, la Chine fait preuve d’une agressivité croissante dans ses activités d’espionnage aux États-Unis. En 2016, un employé du FBI a reconnu qu’il avait travaillé pour Pékin, à qui il avait fourni de précieuses informations technologiques en échange d’argent liquide, de voyages à l’étranger et de prestations de prostituées.

Quelle sera la réponse des Américains ? Difficile à dire, d’autant que Trump, qui avait violemment critiqué la Chine lors de sa campagne, s’est rapproché du président Xi Jinping lorsque ce dernier lui a rendu visite en avril. Et pour cause : il en a grand besoin pour faire pression sur la Corée du Nord…