Fermer

Algérie : Rachid Benyelles, Mémoires d’un général au cœur du pouvoir

Le général Rachid Benyelles. © DR

Témoin privilégié de près d’un demi-siècle d’histoire, Rachid Benyelles révèle dans ses Mémoires les secrets et les dessous d’événements clés qui ont façonné le destin du pays.

La parole des généraux algériens, déjà peu enclins à s’épancher dans les médias ou dans des livres, est d’or. Elle l’est encore plus depuis la promulgation, en juin 2016, d’une loi obligeant les officiers actifs ou à la retraite à observer un devoir de réserve sous peine de sanctions pouvant aller jusqu’au pénal. Mais il en faut davantage pour contraindre au silence un gradé comme le général Rachid Benyelles.

Militaire atypique connu pour son franc-parler, cet ancien commandant de la marine nationale fait partie, avec le général Khaled Nezzar, des rares hauts officiers supérieurs à oser « l’ouvrir ». Bon client des médias, toujours disposé à accueillir les journalistes, il a une connaissance fine et profonde du système politique algérien, qui fait de lui un homme dont l’expertise est recherchée.

Cinq décennies couvertes

Après un retrait d’une dizaine d’années, Benyelles revient sur le devant de la scène en publiant aux éditions Barzakh ses Mémoires, intitulés Dans les arcanes du pouvoir. Mémoires (1962-1999).

Comme patron de la marine, secrétaire général de la Défense ou ministre des Transports, Benyelles a côtoyé presque au quotidien les présidents Ben Bella, Boumédiène, Chadli ou Zéroual

Cet ouvrage, qui couvre cinq décennies – de la guerre d’indépendance jusqu’à l’arrivée au pouvoir d’Abdelaziz Bouteflika, en avril 1999 –, plonge le lecteur dans les coulisses d’un pouvoir que d’aucuns décrivent comme opaque, mystérieux, indéchiffrable ou encore partagé entre différents clans.

Comme patron de la marine, secrétaire général de la Défense ou ministre des Transports, Benyelles a côtoyé presque au quotidien les présidents Ben Bella, Boumédiène, Chadli ou Zéroual. Il a donc été aux premières loges de l’histoire contemporaine de son pays. À la retraite, il est resté un observateur attentif à qui l’on rendait volontiers visite pour solliciter un conseil ou recueillir une analyse.

Aussi ses Mémoires sont-ils un outil précieux pour tenter d’appréhender un système dont la colonne vertébrale demeure l’armée. Retour sur quelques épisodes clés qui ont marqué l’histoire de l’Algérie et façonné son destin.

 

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro