Maroc : des mesures renforcées pour un bac sans fraude

Par Jeune Afrique

Mohamed Hassad, Ministre de l'Enseignement. © Alexandre Dupeyron pour JA

Pour sa première session du baccalauréat en tant que ministre de l’Éducation nationale, Mohamed Hassad redoute plus que tout une nouvelle fuite des épreuves.

Selon des sources internes, le ministre a remis lui-même aux directeurs des douze académies régionales les enveloppes scellées contenant les sujets d’examen. Ces derniers seront imprimés dans des centres régionaux, où des dizaines de techniciens vivent en vase clos jusqu’à la fin des épreuves, le 8 juin. Les mesures de sécurité et de contrôle dans ces centres ont été renforcées sur instruction du ministre, qui ne veut pas revivre un scandale similaire à celui de 2016, où l’épreuve de mathématiques avait fuité sur les réseaux sociaux. Ministre de l’Intérieur à l’époque, Hassad avait supervisé l’enquête qui avait été diligentée, mais dont les conclusions n’ont jamais été rendues publiques.