Fermer

Défense : qui dit moins de pétrodollars, dit aussi moins d’armes

L’Algérie demeure le pays d’Afrique qui consacre le plus gros budget à l'armement. © Schalk van Zuydam/AP/SIPA

En 2016, les États africains ont globalement acheté moins d’armes qu’en 2015. Cette baisse moyenne, qui atteint 1,3%, est principalement liée à la chute des cours du pétrole sur les marchés mondiaux, amputant les ressources des plus gros exportateurs de brut (Gabon, Algérie, Angola, Nigeria, Tchad…).

Néanmoins, en dix ans (2007-2016), les dépenses dans l’armement ont progressé de 48% en moyenne sur l’ensemble du continent, quand celles de l’Afrique du Nord ont crû de 145%. L’Algérie demeure le pays d’Afrique qui y consacre le plus gros budget.