Diplomatie : Ali Bongo Ondimba reprend du service

Par Jeune Afrique

Le président gabonais Ali Bongo Ondima, à Libreville, le 13 janvier 2017. © Sunday Alamba/AP/SIPA

Après de longs mois au cours desquels le président gabonais, Ali Bongo Ondimba est, à l’exception d’une visite d’État en Chine en décembre 2016, resté dans son pays pour gérer la situation politique et le dialogue national avec une partie de l’opposition et de la société civile, son agenda international évolue.

Ali Bongo Ondimba a en effet été invité par le roi Salman d’Arabie saoudite à participer au sommet des chefs d’État arabes et islamiques, les 20 et 21 mai à Riyad, en présence du président américain Donald Trump.

Il se rendra ensuite, début juin, aux États-Unis.