Mode : Awa Sanoko, la nouvelle babi girl des podiums

Awa Sanoko, lors d'un défilé pour Elite Model Look Central and West Africa 2014. © Capture d'écran YouTube

À Abidjan, le milieu de la mode ne jure que par Awa Sanoko, nouvelle sensation des podiums. Le mannequin, qui est de tous les shows, compte bien se faire un nom à l’international.

C’est lors du festival N’Zassa Mode, en mars à Abidjan, que Jeune Afrique a repéré le modèle ivoirien de 22 ans. Un visage pas tout à fait inconnu : depuis 2015, Awa Sanoko est l’ambassadrice sur le continent de la marque de cosmétiques italienne Glam’s Make Up. Peau ébène et cheveux courts, la sylphide prône la beauté noire au naturel et en a fait sa marque de fabrique. « Mon teint très foncé a été un atout. Cette campagne m’a ouvert beaucoup de portes dans la publicité », reconnaît la jeune femme, qui compte parmi ses icônes Grace Jones et Alek Wek.

Mon teint très foncé a été un atout

Awa Sanoko est à l’aise devant l’objectif comme sur les podiums, mais se révèle timide en dehors des projecteurs. Son charisme et sa simplicité lui ont permis de remporter en 2014 le concours Elite Model Look Central and West Africa, très prisé des jeunes pousses du mannequinat. Depuis, elle officie en free lance. Un gage de liberté pour cette polyglotte, ex-étudiante en linguistique, qui envisage une carrière internationale.

Premier mannequin noir à remporter le concours Miss Model of the World

Awa a continué à se faire connaître en Chine, où elle a remporté la finale du concours Miss Model of the World en 2015, devenant ainsi le premier mannequin noir à décrocher le titre en vingt-sept éditions. « C’était une fierté de représenter l’Afrique », dit celle qui rêve des grandes Fashion Weeks, mais pour qui voyager hors du continent est souvent difficile. « S’il y a peu de diversité sur les podiums à l’international, c’est aussi pour des raisons administratives, des problèmes de visas », explique-t-elle.

C’était une fierté de représenter l’Afrique

En attendant de la voir fouler les catwalks européens ou américains, Awa Sanoko ­inspire les créateurs internationaux de renom. Lors de la dernière édition du Festival international de la mode africaine (Fima), Jean Paul Gaultier himself avait concocté ses silhouettes…

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici