Togo : vers l’achat de cinq hélicoptères d’attaque français ?

Par Jeune Afrique

Usine de construction des hélicoptères français Gazelle à Marignane en France. © CLAUDE PARIS/AP/SIPA

Pour la première fois, le Togo est sur le point de se doter d’une flotte d’hélicoptères d’attaque.

Lomé devrait finaliser d’ici à la fin de l’année l’acquisition de cinq hélicoptères d’attaque de type Gazelle – de fabrication française. Le ministère français de la Défense a déjà donné son feu vert pour que les machines soient prélevées sur le stock de ses engins d’occasion et cédées à l’État togolais via une société française de services spécialisée dans l’armement.

Le contrat doit porter sur la vente et l’entretien d’hélicoptères équipés de caméras embarquées et la formation initiale d’une quinzaine de pilotes et de mécaniciens togolais sur plusieurs sites français. Objectifs : mieux sécuriser d’ici à 2020 les frontières terrestres et maritimes du Togo et pouvoir réagir très vite à une attaque terroriste ou à un acte de piraterie.

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique