Connexions africaines : les experts politiques d’Emmanuel Macron

Lionel Zinsou, le 12 septembre 2016 à Paris. © Vincent Fournier/JA

En moins d'un an, le candidat d'En Marche, est parvenu à rallier de nombreuses personnalités. Parmi elles, quelques experts politiques.

Aurélien Lechevallier, 40 ans

C’est le chef d’orchestre. Tout le volet international de la campagne d’Emmanuel Macron passe par lui. En février 2017, il a organisé la fameuse visite du candidat à Alger. Début avril, il a piloté son tête-à- tête avec Alpha Condé à Paris. Surtout, c’est lui qui jette les bases de la future politique étrangère et africaine de la France, si son champion est élu le 7 mai. Les deux hommes ont fait leurs études ensemble, à Sciences Po et à l’ENA. Ce diplomate courtois a ensuite occupé des postes à Washington et Beyrouth, puis préparé la COP21 à l’Élysée aux côtés de Nicolas Hulot.

http://www.collectiviteslocales.fr/nominations/item/1450-aurelie © Aurelien Lechevallier

 

Jean-Christophe Belliard, 57 ans

Bourreau de travail, c’est en France l’un des meilleurs connaisseurs de l’Afrique anglophone. Après avoir été ambassadeur en Éthiopie et à Madagascar, il a dirigé le département Afrique et Océan Indien au Quai d’Orsay. Aujourd’hui en poste à Bruxelles, il rédige à titre personnel des notes pour le candidat et a copiloté la rencontre entre Emmanuel Macron et Alpha Condé. Belliard, c’est le « pro » qui rassure.

Lionel Zinsou, 63 ans

Quand il a fait connaissance avec Macron, tous deux étaient banquiers, le premier chez Rothschild, le second à la tête de PAI Partners. « Tout de suite, le courant est passé », témoigne Lionel Zinsou, qui est ensuite devenu Premier ministre puis finaliste malheureux de la présidentielle de mars 2016 au Bénin. Avant le premier tour de l’élection française, le président de la fondation AfricaFrance a cosigné dans Jeune Afrique une tribune pro-Macron. Aujourd’hui, il lui offre son expertise.

Jules-Armand Aniambossou, 54 ans

C’est l’autre Franco-Béninois de l’équipe Macron. Les deux hommes se sont rencontrés à l’ENA, dans la promotion Senghor, dont le nom a d’ailleurs été soufflé par Jules-Armand Aniambossou (JAA). « À chaque étape de sa vie, je l’ai retrouvé », affirme le leader d’En Marche ! Ex-ambassadeur du Bénin à Paris, JAA vient de passer dans le secteur privé, rejoignant le groupe Duval. Pour son candidat, il mobilise les troupes et coordonne les initiatives, comme la tribune dans Jeune Afrique, qu’il a bien-sûr cosignée.

Jules-Armand Aniambossou © Jules-Armand Aniambossou (Bénin-France), ambassadeur du Bénin en France. A Paris, le 25.02.2015

Les conseillers sectoriels

Sur le Maghreb, Emmanuel Macron consulte notamment Bariza Khiari, 70 ans, sénatrice PS née en Algérie, et François-Aïssa Touazi, 50 ans, ex-diplomate né dans une famille d’origine algérienne. Aujourd’hui, il est conseiller du fonds d’investissement Ardian. En vue du prochain G20 – s’il est élu –, le candidat met à contribution Alice Rufo, 36 ans, une ex-sherpa de François Hollande promue à la Cour des comptes.

 

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici