Fermer

Bénin : Patrice Talon bat le rappel des troupes

Par Jeune Afrique

Le président Patrice Talon à Paris, le 26 avril 2016. © Michel Euler/AP/SIPA

Après le refus, début avril, des députés béninois d’examiner son projet de réforme de la Constitution, le chef de l’État, Patrice Talon, s’active pour remobiliser ses soutiens.

Le 17 avril, il a reçu, en toute discrétion, dans un salon de l’hôtel Novotel, une grande majorité des 60 parlementaires qui avaient voté en faveur du texte. Son bras droit, Olivier Boko, était également présent.

Désormais, nous allons faire de la politique sérieusement

Après les avoir remerciés, Talon a demandé aux députés de créer un véritable bloc politique visant à soutenir son action. « Désormais, nous allons faire de la politique sérieusement », leur a-t-il notamment déclaré.

En réponse, les parlementaires se sont engagés à réfléchir à la forme que pourrait prendre ce soutien.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici