Fermer

Burkina – Côte d’Ivoire : à Abidjan, Blaise Compaoré et son épouse coulent des jours tranquilles

Le couple Compaoré, invité à dîner par l'ancien président Barack Obama, le 5 août 2014. © AP Photo/Susan Walsh

Dans leur patrie d’adoption, Blaise Compaoré et son épouse, Chantal, ont élu domicile dans une villa cossue de Cocody-Ambassades, un quartier chic d’Abidjan.

Dotée d’un vaste jardin et d’une piscine moderne, cette agréable villa – qui jouxte celle d’Henri Konan Bédié – a été mise gracieusement à la disposition du couple par Hamed Bakayoko, le ministre de l’Intérieur.

Selon ses proches, Blaise Compaoré reste « serein » malgré l’approche du procès qui lui est intenté par la justice burkinabè, poursuivant son exil doré comme si de rien n’était, entre dîners, sport quotidien, lecture d’essais politiques et week-ends dans la station balnéaire huppée d’Assinie.

Des visiteurs réguliers

De nombreux responsables politiques ivoiriens lui rendent régulièrement visite, comme le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, le président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, le député et ancien ministre Alain Lobognon, et bien sûr Hamed Bakayoko.

Ses partisans burkinabè y défilent également, comme, tout récemment, une délégation de la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (Coder), composée de partis de l’ancienne majorité.

Inquiet de la montée du terrorisme

« Nous avons uniquement parlé de l’importance du processus de réconciliation nationale, et pas une seule minute de ce dossier judiciaire », assure l’un des participants. Et selon un autre confident de Compaoré, celui-ci serait par ailleurs « très inquiet » face à la montée du terrorisme au Burkina Faso.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro