Infographie : l’Afrique, première victime du terrorisme

À Ouagadougou, au Burkina Faso, en janvier 2016 après l'attaque qui a notamment frappé l'hôtel Splendid et le café Cappuccino. © Sunday Alamba/AP/SIPA

Les efforts entrepris ont tendance à réduire le nombre des attaques et les moyens financiers des groupes qui les orchestrent. Ainsi, entre 2014 et 2016, les revenus de Daesh sont par exemple passés de 1,9 milliard à 870 millions de dollars.