Livre : éloge du crottin de cheval

Petite géographie amoureuse du cheval, de Jean-Louis Gouraud, éd. Belin, 610 pages, 23 euros (chapitre 33, « Amazones et centauresses ») ©

C’est en globe-trotteur, c’est-à-dire à dos de cheval, que notre confrère Jean-Louis Gouraud a parcouru la planète pour rédiger son dernier ouvrage sur les équidés.

Jean-Louis Gouraud a eu au moins trois vies : éditeur, écrivain (une trentaine de livres), journaliste (directeur de la rédaction de Jeune Afrique au début des années 1970 et aujourd’hui du bimestriel La Revue). Mais aucune ne dépasse le sabot de la quatrième : encyclopédiste du cheval.

Tous les équinophiles de France ont lu son Pérégrin émerveillé (prix Renaudot poche 2013) et beaucoup se sont précipités sur sa Petite géographie amoureuse du cheval, parue il y a un mois.

De la Corée du nord au Maghreb

Fort d’un réseau planétaire d’aficionados du canasson et de la haridelle – sorte de société secrète des amateurs du bidet, plus tentaculaire encore que la franc-maçonnerie –, Gouraud est allé traquer la bête jusqu’en Corée du Nord, point de départ et d’arrivée d’un épatant tour du monde.

De l’Asie centrale au Maghreb, de la savane camerounaise aux steppes mongoles, de l’akhal-téké de Mitterrand au cheval barbe de Giscard d’Estaing en passant par les étalons de Kadhafi, on sort de ces 600 pages avec une certitude quasi évangélique : un homme qui aime le cheval ne peut pas être tout à fait mauvais…

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici