Fermer

Congo-Brazza : jamais en pagne d’idées !

Par Jeune Afrique

Le collectionneur Bernard Collet. © Vincent Fournier pour J.A

Après Paris, Berlin et Amsterdam, l’exposition « Pagne de campagne, une histoire africaine » s’invite en… Afrique. Plus précisément dans les salons du Pefaco Hotel Maya Maya de Brazzaville, au Congo (19-28 mai).

On doit à la Congolaise Jacynthe Mackosso, créatrice de la marque de prêt-à-porter Nandjicka, cette déclinaison africaine de l’expo. Au menu : le meilleur des quelque 500 pièces de wax de la collection Bernard Collet.

Ce photographe français s’est spécialisé depuis plus de vingt ans dans les pièces de tissu imprimé à l’effigie des personnalités politiques ou religieuses du continent, dont la production a explosé avec l’apparition des élections pluralistes.

Un outil de sensibilisation et de promotion auprès des populations et une stratégie de marketing – voire de starification – politique unique. Brazzaville sera le point de départ d’une tournée africaine de l’exposition.