Algérie : Bouteflika-Cazeneuve, la rencontre qui n’a pas eu lieu

Par Jeune Afrique

Bernard Cazeneuve accompagné du Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal lors de sa visite à Alger, le 6 avril 2017. © Anis Belghoul/AP/SIPA

Lors de sa visite à Alger (5-6 avril), Bernard Cazeneuve devait rencontrer Abdelaziz Bouteflika dans sa résidence médicalisée de Zeralda. L’audience avait été programmée pour le 6 avril à 16 heures, mais la délégation française est restée dans l’expectative toute la matinée.

En début d’après-midi, elle annonçait qu’elle n’aurait finalement pas lieu. « Nous avions fait une demande, mais le rendez-vous ne nous a pas été confirmé par le protocole algérien », confiait un membre de l’équipe du Premier ministre français.

Bouderie ou déprogrammation ?

Aucune explication n’a été fournie de part et d’autre. En février déjà, le président Bouteflika, souffrant d’une bronchite aiguë, avait demandé à la chancelière allemande, Angela Merkel, de reporter sa visite à Alger.

Le 28 mars, il avait reçu pendant une quarantaine de minutes son homologue congolais, Denis Sassou Nguesso, qui effectuait un séjour de quatre jours en Algérie. « Bouteflika n’a pas pris la parole, laissant son ministre des Affaires étrangères mener la discussion avec son hôte », témoigne l’un des participants à cette rencontre.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici