Fermer

Vatican : les hommes du pape François en Afrique

Le pape François lors d'une messe à Philadelphie, en clôture d'un rassemblement mondial des familles, le 27 septembre 2015. © Cj Gunther/AP/SIPA

Le pape François est très présent sur la scène internationale, dans laquelle il s'implique beaucoup. Pour lui, quatre hommes sont plus particulièrement en mission sur le continent africain.

  • Cardinal Pietro Parolin
    Secrétaire d’État
    Italien, 62 ans

Cardinal Pietro Parolin Secrétaire d'Etat du Vatican. Italie, 10 mai 2014 © Luciano Movio/Sintesi/SIPA

Nommé en octobre 2013 par le pape, dont il a toute la confiance, le prélat vénitien est un coordinateur brillant, discret et efficace qui a fait toute sa carrière dans la diplomatie vaticane, à Rome, mais aussi au Nigeria (1986-1989), au Mexique (1989-1992) et au Venezuela (2009-2013). Nonce apostolique dans ce dernier pays, il rencontra à plusieurs reprises Jorge Bergoglio, qui était à l’époque archevêque de Buenos Aires.

C’est un excellent connaisseur de l’Amérique latine, mais aussi de l’Asie. Il fut notamment chargé de plusieurs missions sensibles en vue de l’amélioration des relations du Saint-Siège avec la Chine, le Vietnam et la Corée du Nord.

  • Mgr Paul Gallagher
    Secrétaire pour les relations avec les États
    Britannique
    63 ans

Paul Richard Gallagher, Secrétaire pour les relations avec les Etats. © Vit Simanek/AP/SIPA

Né à Liverpool, ce barbu débonnaire, qui fut notamment nonce au Burundi, au Guatemala et en Australie, a été nommé en novembre 2014 secrétaire pour les relations avec les États. Autrement dit ministre des Affaires étrangères du Saint-Siège. Ce bon connaisseur de l’Afrique des Grands Lacs suit de près la situation au Burundi et en RD Congo.

  • Cardinal Luis Antonio Tagle
    Archevêque de Manille et président de Caritas Internationalis
    Philippin
    59 ans

Le Cardinal Luis Antonio Tagle, fraichement nommé à la Basilique Saint Pierre, lors d'un consistoire classique le 19 novembre 2016 © Pierpaolo Scavuzzo / AGF/SIPA

Très actif sur les questions sociales, ce cardinal influent et proche du pape a été élu en mai 2015 président de Caritas Internationalis, qui rassemble 130 délégations et organisations catholiques caritatives locales. Représentant du premier pays catholique d’Asie, il suit de près les questions concernant ce continent.

  • Arturo Sosa
    Supérieur général des jésuites
    Vénézuélien
    68 ans

Arturo Sosa, Supérieur général des jésuites à Rome © ALESSANDRO SERRANO/AGF/SIPA

Élu en octobre 2016 supérieur général des jésuites – ordre auquel appartient François – et désormais installé au Vatican, il a l’oreille du souverain pontife sur les sujets sud-américains et sur ceux relatifs aux réseaux de sa congrégation. Enseignant en sciences politiques classé plutôt à gauche, il a vivement critiqué la dérive autoritaire du régime vénézuélien.